Commune mixte de Develier

De l'âge de fer à l'occupation romaine

L'aperçu historique qui suit vise avant tout à présenter notre village à travers les âges, à le faire connaître, à le faire aimer aussi. Il vise également à le faire découvrir avec émotion, comme lorsqu'on le regarde en face, dans son écrin de verdure orienté au Sud, sur les contreforts de la chaîne des Rangiers, à l'Ouest de la Ville de Delémont.

DE L'ÂGE DU FER À L'OCCUPATION ROMAINE

La présence de l'homme à Develier remonte à des temps très lointains et le nom de la cité rappelle l'occupation romaine au début de l'ère chrétienne. Un riche propriétaire, maître de la région, probablement officier romain, disposait d'une villa ou de maisons d'habitation à Develier, portant à l'époque le nom de Telii villa.

Les fouilles faites en 1838 et 1841, (secteur Champs la Méras - Rue des Romains - Rue du Puits) ont permis la mise à jour de fondations, de débris de constructions, de fragments de poterie et d'une pièce de monnaie romaine en moyen bronze de Trajan (117 ap. J.C.). Les découvertes faites au Sud du village révélèrent la présence de plusieurs sarcophages antiques, de 39 squelettes, de fragments de vases, de boucles d'oreilles, de colliers notamment, d'une bague et d'une pièce de Septime-Sévère, (211 ap. J.-C.). Les travaux de l'abbé Sérasset révèlent également les restes d'un camp romain situé au Nord-Ouest de la localité sur le chemin conduisant au Creux des Sarasins, nom donné à ce lieu qui abrita un temps une horde de Sarasins qui gardaient ce poste.
 
Pour Develier, toute la période qui précède et celle qui suit l'occupation romaine (58 av. J.-C. à 400 ap. J.-C), restent assez mal connues. Il aura fallu attendre les travaux archéologiques liés à la construction de la Transjurane pour trouver (secteur du Tivila), les traces de deux occupations antérieures à celles du Haut Moyen Age. Les travaux conduits entre 1993 et 1996, ont permis la mise au jour des fermes et des forges de Develier-Courtételle et de donner une dimension nouvelle à l'activité humaine exercée sur notre terre vers la fin du premier millénaire, entre les 7e et 9e siècles. La mise au jour des vestiges de cet antique hameau a révélé une activité intense dans des domaines aussi importants que ceux du travail du fer, de l'agriculture, de la céramique, des activités textiles ou des échanges avec les régions voisines. Les fouilles ont également permis la mise au jour de céramiques pouvant dater du 1er Âge du Fer, entre le 8e et le 5e s. av. J.-C.